Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2010 3 13 /01 /janvier /2010 06:07
STEVENOI.jpgOnt-ils eu peur de perdre leur moi ou la représentation extraordinairement réductrice qu’ils s’en étaient forgé ? Ont-ils eu peur de perdre leur ego ou l’ombre de celui-ci ? Il ne semble pas qu’un esprit épris de vérité puisse éluder cette interrogation.

De l’existence d’un faux moi ai-je le droit d’induire que le moi est fausseté, mensonge ? Du fait que la santé est vulnérable, et que la défaillance ici s’appelle maladie, ai-je le droit d’induire que la santé est une maladie ?

En français, un tel comportement de l’intelligence a un nom : exaction logique. Quittons la France et élargissons notre champ de vision à tout l’Occident et tout l’Orient : ce qui fige de stupeur et surtout d’effroi, c’est la séduction qu’exercent sur tant d’esprits de telles absurdités – parlons clair, de telles âneries.

Je me permets de faire une autre remarque.

En latin, « ego » veut dire « je ». En français aujourd’hui, et pas uniquement dans les cercles spiritualistes, l’ego c’est le diable et Je c’est Dieu. N’y aurait-il pas ici comme un défaut ?

Gilles : Attends, Steve, explique-toi sur ce point précis : d’accord, « ego », mot latin couramment employé dans certains milieux pour désigner le diable (cela dont il faut se défaire), se traduit en français par « Je ». J’en conclus donc que pour toi, « Je » est l’un des noms de Dieu…

Steve : « Je » est le nom de Dieu. Mais si tu l’appelles « moi », il n’y verra aucune offense. Á la vérité, mon impression est que Dieu préfère qu’on l’appelle « moi ». Le mot moi est le mot sacré.

Gilles : Et donc, vaut mieux ne pas en altérer le sens !

Steve : Merci pour la perche tendue !

L’erreur commune, sinon universelle, commise moins par lâcheté que pour se conformer à la sirupeuse idéologie dominante, consiste à vider le mot moi de sa signification personnelle, ce qui revient à lui faire évacuer l’essentiel de sa substance. Danger mortel ! Meurtre de la Personne Intérieur ! Meurtre de la Première Personne ! Meurtre de la Conscience ! Meurtre de l’Esprit !

Gilles : Mais alors, que faire de toute la remise en cause du monde personnel qui semble fonder tant d’approches spirituelles ?

Steve : Bien sûr, il ne s’agit pas de faire stupidement l’apologie du personnel, je veux dire sans se demander ce que contient le paquet. Là encore, il y a confusion terminologique, légèreté dans l’emploi des mots. Et, là encore, ce qui pourrait n’apparaître de prime abord que comme un détail de langage débouche sur une catastrophe.

Qu’entend-on précisément par personnel ?

Ceux qui font de manière abusive le procès du « personnel » ne se sont pas posé la question élémentaire, mais vraiment essentielle : à quoi rapportent-ils exactement l’adjectif « personnel » ? Le rapportent-ils aux attributs de la Personne ou à la Personne Intérieure elle-même ?

Si par « personnel » on ne désigne que les attributs du moi, que ses caractéristiques, alors le procès intenté est parfaitement justifié. Ce « personnel »-là est sans le moindre intérêt, nos caractéristiques individuelles, ce que beaucoup révèrent sous le nom de Ma Personnalité, on s’en fout totalement. Je ne suis pas réductible à mes attributs*, je ne suis pas réductible à mes déterminations, ni à leur somme. Je ne suis pas réductible à mon identité.

En revanche, si l’on étend, ne serait-ce qu’implicitement, le sens du même adjectif à ce « Je » que je viens tout juste de prononcer, à la Personne ou l’Être Intérieur, on a commis l’irréparable ; on a tué et Dieu et son Enfant, l’Homme, on a châtré et le Ciel et la Terre. Dons faire coûte que coûte la différence entre ce que nous sommes et nos misérables attribut, entre « Je suis» et « cela que je suis ». (…)

 

 

Stephen Jourdain

Gille Farcet

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Miboogh 14/01/2010 19:33


Bonsoir Renard,

SJ dit : " Ceux qui font de manière abusive le procès du « personnel » ne se sont pas posé la question élémentaire, mais vraiment essentielle : à quoi rapportent-ils exactement l’adjectif «
personnel » ? Le rapportent-ils aux attributs de la Personne ou à la Personne Intérieure elle-même ?"

Le juste procès du "personnel" est bien celui du moi et de ses attributs, et si l'on sait distinguer le premier c'est qu'on ne le confond pas avec le second la "Personne intérieur".
Jourdain aime jouer avec les mots :
" En revanche, si l’on étend, ne serait-ce qu’implicitement, le sens du même adjectif à ce « Je » que je viens tout juste de prononcer, à la Personne ou l’Être Intérieur, on a commis l’irréparable
; on a tué et Dieu et son Enfant, l’Homme, on a châtré et le Ciel et la Terre." C'est du Jourdain tout craché !

Autre exemple " « Je » est le nom de Dieu. Mais si tu l’appelles « moi », il n’y verra aucune offense. Á la vérité, mon impression est que Dieu préfère qu’on l’appelle « moi ». Le mot moi est le
mot sacré."

Jourdain donne l'impression d'avoir sauté à pieds joints par dessus son moi personnel, sans trop s'en préoccuper le laissant suivre son libre cours, tout en s'attribuant la nouvelle identité d'un
Je, d'un moi sacré. Un tour de passe-passe par la magie du verbe.


Annhonym 14/01/2010 18:22


Ooouuupsss, nad elle a fait une bétise qu'elle peut pas réparer mais le Renard le peut lui. Elle a betement expédié une réponse d'avant qu'elle croyait avoir perdu e en route, alors ça en fait deux
sur le même sujet!!:-(

Elle est aussi comme toi: elle s'en fait pas pour son hors piste ni pour les mots qui lui manquent. Elle a fait comme tout le monde : elle a juste appris le vocabulaire et elle se débrouille avec
.
Mais les mots compliqués, cest vraiment trop compliqué pour elle.
Par contre elle sait qu'il y a des gens qui comprennent que ce langage là, et qu'alors il faut leur parler ce langage là pour leur expliquer qu'il est peut être bien inutile, mais ça elle sait pas
vraiment le faire.

Et puis quand il y a des mots qui posent problémes, elle prend simplement le dictionnaire pour être bien sure de quoi on parle .Elle est comme ça depuis longtemps et elle trouve que c'est un bon
truc.
Et puis si y a une chose qu'elle connait pas, nad, c'est bien d'être impréssionnée par le nom des gens. Et pas non plus par leur métier, ni par leurs connaissances, et encore moins par leur niveau
social!!

Elle sait bien ce qu'on emporte et aussi ce qu'on laisse quand on part d'ici, et tout ça, ça lui fait ni chaud ni froid. Elle ne s'encombre pas de choses inutiles quand elle rencontre des gens, et
souvent c'est drôle parce qu' ils comprennent pas du tout.

Mais elle sait bien pourquoi c'est souvent comme ça dans la vie, et ça lui pose pas de vrais problémes.
En fait on pourrait presque dire qu'elle est devenue "philosophe" sans même aller a l'université pour l'apprendre ...:-)

.


Renard 14/01/2010 17:41


Renard il dit Nad elle s'en fait pour rien alors oui vraiment les découverte elles sont toujours hors-piste(sauf quand on découvre une piste justement), les références philosophique intervienne
juste quand les gens ils veulent partager la dite découverte...Et le Renard il dit pas obliger d'utiliser le language volontairement compliqué de Hegel et kant et tout et tout.... Juste s'entendre
sur le sens des mots oui vraiment,et évité la paresse. Le Jourdain il était juste agent d'immeuble et ses mots il a mit du temps à les trouver. Donc le Renard il dit,inutile de surestimé les
autres!


Annhonym 14/01/2010 14:45


Merci Renard.

Hé...Je l'ai fait. Alors il ne reste plus qu'a ce qu'il soit vraiment sympathique et abordable , parce que Nad, elle est certainement pas à la "hauteur" avec l'argumentation philosophique, surtout
lorsqu'on ne lui laisse aucun autre moyen de s'exprimer et d'aller au bout de toute sa grande affaire..:-)
Parce que ce qu'elle a découvert, elle l'a fait en total hors piste, et alors du coup elle peut pas le justifier avec des labels...
Et puis , elle s'appelle même pas S Jourdain, ou un autre nom comme ça, alors pourquoi sa parole aurait elle une quelquonque valeur? C'est vrai, ça, non?
Mais on le sait bien," la plus belle fille du monde , elle ne peut donner que ce qu'elle à", et si personne n'en veut, hé bien, elle reste bétement avec tout ce qu'elle a comme tout le monde dans
ce cas,parce que c'est aussi ça la vie.
C'est comme on dit la loi du marché: les choses n'ont que la valeur qu'on leur donne, et pour ça, nad elle le sait vraiment tres bien.

Alors elle a écrit,oui, parce qu'elle est comme ça: elle prends toujours les risques quand elle sent quelque chose qui résone, même de se faire battre!
Et si c'est le cas, comme bien souvent, elle essaie de voir si y a moyen de moyenner.
Si y a pas moyen, alors c'est pas bien grave, ça change vraiment rien pour elle et sa "grande affaire".


Renard 14/01/2010 02:09


Alors oui vraiment Renard il remercie Nad pour ces extrait du monsieur Jourdain, et pour ce qui est de l'homme a barbe blanche pourquoi ne pas lui demander directement Renard il assure qu'il est
sympathique et abordable.


Présentation

  • : Le blog de Renard
  • Le blog de Renard
  • : Métaphysique prétentieuse et mal formulée.Et oui,il est comme ça Renard!
  • Contact

Recherche

Archives